Bonjour Kamen, merci de me recevoir pour répondre à mes questions. Comme tu le sais déjà, le 9 mars dernier, a eu lieu la soirée annuelle du Groupe AGH. Quel est ton ressenti au sujet de cette soirée ?

« L’objectif de la soirée était évidemment de remercier tout le monde pour l’engagement fourni tout en profitant du cadre convivial et festif de la croisière. Pour moi, très honnêtement, c’était un énorme plaisir de constater la très forte participation des équipes. Presque cent personnes ont répondu présent, ce qui représente plus de la moitié des équipes en France. Dont une bonne dizaine de collaborateurs de province, je pense notamment à ceux originaires de Nantes, de Bordeaux et de Lyon. Cette forte participation confirme une certaine adhésion des équipes à l’esprit et au quotidien de la société. Cette soirée était aussi la bonne occasion pour faire rencontrer les différentes équipes du Groupe qui, de par leurs métiers, se côtoient rarement. »

J’étais à la soirée et j’ai pu croiser, entre autres, des collaborateurs d’origine espagnole, est-ce que tu peux me préciser combien de nationalités sont présentes au sein du groupe ?

« Chez AGH nous sommes plus de 25 nationalités ! On peut s’en rendre compte sur les plateaux de production, mais également au siège à la Boétie. Il y a effectivement une forte communauté d’ingénieurs espagnols ce qui est la conséquence naturelle de la convergence entre la maison mère et notre filiale à Madrid. Mais au-delà des ibériques nous avons chez AGH quasiment toutes les origines européennes, des personnes d’origines africaines, asiatiques et aussi d’Amérique latine. Cette diversité des cultures avec l’unité des valeurs fait partie de l’ADN de la société depuis son origine. »

Je sais que tu voulais profiter d’avoir la parole pour nous parler de nos deux nouvelles filiales que sont Altoris et Digital qui sont respectivement pilotées par Martin Gatev et Emmanuel Neu.

« Effectivement ! Altoris Consulting est une société créée par Martin Gatev et qui a rejoint notre Groupe en 2017. AGH Altoris, dirigée par Martin, porte dorénavant notre activité de conseils opérationnels dans le domaine de la banque, de la finance et de l’assurance.

Quant à AGH Digital il s’agit d’une création ex nihilo. En effet nous avions envie, avec Cyril Contadini, d’ouvrir l’activité du Groupe vers la transformation digitale des entreprises, leitmotiv permanent dans l’actualité économique et surtout une thématique en devenir. Cette envie s’est concrétisée après la rencontre avec Emmanuel Neu qui a évolué durant les 15 dernières années dans de grands groupes de conseil pour piloter leur activité digitale. Emmanuel est aujourd’hui Directeur Associé d’AGH Digital et pilote le plan de développement commercial très ambitieux de la filiale, auprès des grands industriels français. »

D’autres changements sont aussi à prévoir, notamment en termes de communication, je suis bien placé pour le savoir puisque c’est la raison pour laquelle j’ai intégré le groupe en décembre. Est-ce que tu peux nous en dire plus ?

« Pour nous, la communication est une démarche qui vise à mettre en cohérence le contenu, sur lequel nous travaillons depuis la création d’AGH Consulting, avec un contenant qui reflète mieux notre stratégie et nos valeurs d’entreprise.

Notre communication est surtout dirigée vers les collaborateurs, c’est notre première cible. Le souci principal est de rendre plus lisible la stratégie d’AGH et de rapprocher l’organisation business de la société avec le plan de carrière de chaque collaborateur. Dans cet esprit, nous réfléchissons en permanence à l’évolution de nos canaux de communication et nous travaillons aussi sur le renforcement de notre image sur Internet via les réseaux sociaux. Je profite d’ailleurs de l’occasion pour annoncer le lancement d’un nouveau site web AGH en avril prochain. »

Est-ce que pour finir tu peux nous donner une projection sur l’avenir du groupe ?

« Bien sûr. Aujourd’hui, nous avons bâti un plan de développement triennal très ambitieux qui passe par la croissance organique de nos métiers les plus porteurs et par le développement de notre présence à l’étranger. Sur ce dernier point nous faisons un zoom spécifique sur les pays européens et sur le Maghreb. 

En parallèle nous menons à marche forcée une transformation de notre business model qui est de plus en plus orienté vers des solutions clé en main pour les clients.

Ces développements devraient engendrer plus qu’un doublement des effectifs sur trois ans. »